Mercredi 11 juillet 3 11 /07 /Juil 17:16
Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 décembre 4 28 /12 /Déc 20:26
Retrouvez nous sur la nouvelle version du blog, http://www.neophoto.fr
N'oubliez pas de mettre à jour vos favoris.
Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 23 décembre 6 23 /12 /Déc 11:56
Une vidéo qui montre le potentiel de photoshop en terme de retouche et "d'amélioration"....
 
Retouche photo extrême


Le site de l'auteur

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr
Par Henri - Publié dans : Retouche
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 16 décembre 6 16 /12 /Déc 15:29
Je suis désolé de ne pas pouvoir mettre plus d'articles en ce moment, mais les périodes de fêtes sont des moments très chargés quand on travaille dans un magasin, donc je n'ai pas vraiment le temps. Je reprendrais un rythme plus soutenu après Noël.

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr
Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 12 décembre 2 12 /12 /Déc 15:44
            Le numérique, c’est génial ! On prends plein de photos, ça ne coûte rien, on les voit immédiatement. Après on les met sur le PC, et au bout d’un moment, si on ne fait pas attention, on se retrouve avec un dossier « mes images » de 80 Go, et pleins de fichiers mélangés. Pour éviter de passer 2 heures à retrouver LA photo de la tante Germaine avec le petit Gudule sur les genoux prise à Noël 2004, il vaut mieux prévoir une solution de classement.

 

Classer ses photos

 

            Il existe plusieurs manières de classer ses photos, chacun doit trouver celui qui lui convient. Le tout est de s’y tenir, et de le pratiquer dès le transfert des photos sur le disque dur. Sinon ça devient un capharnaüm pas possible. Un système qui me semble pas mal, c’est de créer un dossier par date, en indiquant dans le nom du dossier une courte description du sujet (par ex. « 2006-12-12 – Soirée au macumba »). Mais bien sur, chacun est libre de classer ses photos comme il le souhaite.

            Un outil sympathique pour aider au classement est un logiciel de gestion d’album, type Picasa, ou Photoshop album. Ces logiciels scannent vos disques dur et répertorient toutes les photos présentes. Ensuite, elles vous permettent de classer vos photos indépendamment des dossiers existants (par ex. regrouper toutes les photos de vos enfants). De plus, la plupart permettent de « tagguer » vos photos, c'est-à-dire leur associer des mots-clés qui faciliteront la recherche (par ex. « jeanjean – île Maurice – été 92 – voyage bureau »). Par contre tagguer toutes ses photos peut s’avérer long, en fonction de la quantité que vous possédez.

 

Sauvegarder ses photos

 

            Personne n’est à l’abri d’un crash du disque dur. Surtension EDF, matériel vétuste, choc, tout cela peut vous faire perdre irrémédiablement vos précieux souvenirs. Il faut donc penser à sauvegarder régulièrement ses photos, soit sur cd, soit sur un autre disque. Cependant, le support numérique n’est pas très fiable : disque dur et cd sont assez fragiles, et la meilleure sauvegarde reste le tirage papier de vos plus précieuse photo. Le papier ne craint pas les rayures, les chocs, les surtensions, et seuls un incendie ou une inondation pourraient en avoir raison. Alors effectivement le papier ne permet des retirages d’une qualité optimale, mais au moins ça reste.

 

Diffuser ses photos

 

            Et oui, grâce au numérique, il devient tentant de montrer ses photos, que ce soit dans le cercle familial ou bien au monde entier. Internet est le support idéal pour cela, par le biais d’un blog ou d’un album en ligne. Il existe plusieurs solution, ma préférée étant picasa : ce logiciel permet de sélectionner les photos, puis en quelques clics, de les envoyer sur un album en ligne (picasa web album), de les envoyer par courrier électronique ou de les mettre sur son blog (plateforme blogger.com uniquement). Les photos seront automatiquement retaillées pour éviter des temps d’envoi et de chargement trop long.

            Pour faire profiter le monde entier de vos œuvres, le meilleur moyen actuel reste Flickr : les photos sont visibles par tout le monde, et très facilement accessible par un système de tags ou de géo localisation des photos.

 

            Picasa fera l’objet d’un article ultérieur, qui expliquera plus en détails ses fonctionnalités.


           Edit: Voici un article présentant Easy Photo Transfert, un autre logiciel qui n'a pas l'air mal.

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr
Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 décembre 5 08 /12 /Déc 17:09
     Je vous avais présenté PXN8, voici SNIPSHOT qui possède plus ou moins les mêmes fonctionnalités. Voici un article qui décrit son fonctionnement.

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr
Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 décembre 5 08 /12 /Déc 07:36

JPEG

Format de fichier le plus standard, qui est utilisé par la plupart des compacts numériques. Ce format présente l'avantage d'être très compressé, ce qui permet un gain de place énorme par rapport aux autres types de fichier,

            Malheureusement, cette compression peut entraîner une perte de certains détails, voir l’apparition d’artefacts sur la photo (défauts dus à la compression). On dit du format JPEG qu’il est traité (l’image a subi un traitement de la part du processeur interne de l’appareil) et compressé.



TIFF

Il s’agit, pour reprendre la formule du dernier paragraphe, du format traité mais non compressé. La qualité est donc parfaite (aucune perte de donnée due à la compression), mais l’image en devient très lourde. Ce format est à réserver aux photos nécessitant un maximum de détails (macro, très grand tirage, etc…)



RAW

Le format RAW est un format brut de capteur, ce qui signifie que les données de l'image ne sont pas traitées par l'appareil photo, ni compressées. Le format RAW est donc le format le plus proche du fichier original.

Le traitement de l’image sera donc effectué par l’utilisateur, qui ajustera lui-même, ou de manière automatique, la teinte, l’exposition, la température de couleur, etc.. à l’aide d’un logiciel spécialisé, comme Camera RAW (inclus à Photoshop) ou bien DxO optics.

            Le format RAW est un format propriétaire, ce qui signifie que seul les logiciels spécifiques peuvent éditer ce format.

            A noter que l'extension d'un fichier RAW n'est pas .raw, mais chaque marque a son propre fichier (.NEF pour Nikon par exemple).


 

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr

Par Edouard - Publié dans : Le matériel
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 4 décembre 1 04 /12 /Déc 18:10

La photo urbaine et nocturne passe pour réservée aux « pros » et semble peu accessible. Pourtant, il est relativement simple d’obtenir de superbes résultats sans trop de difficultés, et l’ambiance particulière se dégageant de ce type de photo procure une véritable satisfaction d’en être l’auteur.

 

Tout d’abord, il faut quand même un minimum de matériel : un appareil photo débrayable (c’est à dire que l’on puisse passer régler manuellement la vitesse et l’ouverture), de type reflex (Nikon D80, Canon EOS 400D, Sony Alpha 100 pour citer les plus connus) ou bridge. Certains compacts « haut de gamme » pourront aussi faire l’affaire. Ensuite, le deuxième accessoire indispensable est le trépied ; en effet, nous allons travailler sur des vitesses lentes, et prendre une photo à main levée dans ces conditions ne vous donnera que des flous.

Ensuite, il faut trouver un sujet. La nuit permet de donner un intérêt à un sujet qui à priori n’en a pas en journée : une rue éclairée, des décorations de Noël, la réflexion d’un éclairage sur un plan d’eau, une église, etc… Les idées ne manquent pas.

 

Bien sur, une fois le sujet choisi, il faut composer son image. C’était le sujet d’un article précédent, je ne m’étendrais donc pas.

 

Passons maintenant à la technique. Les trois réglages à effectuer son l’ouverture, la vitesse et la sensibilité. Personnellement je préfère utiliser une basse sensibilité pour éviter l’apparition de bruit (voir cet article), et une petite ouverture pour une profondeur de champ maximale (voir ici). Je me retrouve donc à utiliser des temps de pose entre 10 et 30 secondes. En plus des deux avantages précédemment cités (bruit et profondeur de champ), cela permet aussi d’effacer les gens qui pourraient passer devant l’objectif et de donner une traînée blanche ou rouge lorsque des voitures passent. Bien sur, on peut jouer sur la profondeur de champ pour détacher le sujet ou utiliser une vitesse plus rapide pour fixer un sujet mobile. Ces réglages ne sont que des pistes, à vous de faire plusieurs essais afin d’obtenir le résultat qui vous convient le mieux.

 

Bien entendu, vous prendrez toutes vos photos avec le trépied, et pour être sur de ne pas bouger, l’idéal est de mettre le retardateur : vous ne risquez pas de faire bouger l’appareil en appuyant sur le déclencheur.



 

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr

Par Henri - Publié dans : La prise de vue
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 30 novembre 4 30 /11 /Nov 21:18
Voici un petit logiciel qui fonctionne online, à partir de votre navigateur internet. Vous pourrez effectuer des opérations de retouche simple, telles que le redimensioner, améliorer la luminosité et les couleurs, passer la photo en sepia ou en noir et blanc, redresser ou recadrer, retirer les yeux rouges, etc... Ca ne remplace pas un photoshop, mais cela peut rendre service sur un PC qui ne contient pas notre logiciel préféré.

Le site PXN8.com

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr
Par Henri - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 28 novembre 2 28 /11 /Nov 19:00

            Déprime automnale ? Pas pour les photographes qui trouveront dans la modification des teintes du feuillage et les superbes lumières d’arrière saison, l’occasion de splendides prises de vues.

            Toul d’abord, je suis désolé que cet article arrive à la fin de l’automne, mais hier encore j’ai eu droit à un spectacle magnifique le long de la seine, qui m’a donné envie d’écrire cet article.

 

            Revenons à nos moutons. Comme bien souvent, le meilleur moment pour faire de belles photos, c’est le matin et le soir. Surtout le matin. Les rayons obliques du soleil mettent bien en évidence les reliefs et permettent de bien différencier les plans. Le matin, cette lumière, ajoutée à la transparence de l’atmosphère (après une nuit sans turbulences) et à une éventuelle brume matinale, donne matière à déclencher. En automne, le soleil étant plus bas, les périodes favorables du lever et du coucher de soleil sont plus longues et offrent un éclairage rasant qui fait ressortir les détails du paysage.

            Les couleurs chaudes sont la caractéristique de l’automne, le soleil bas et les feuillages qui se meurent faisant merveille. Le réglage de saturation d’un APN permet de doper encore ces teintes, si l’on reste raisonnable. N’oublions pas qu’une image « accroche » par son contraste, par les chocs visuels entre une dominante et une tache de couleur opposée, un peu comme une rupture tonale dans un morceau de musique.

           

            Enfin, n’oubliez pas que ce n’est pas l’exactitude technique qui importe, mais la justesse et la force de l’émotion.


 

Nouvelle adresse du blog: http://www.neophoto.fr

Par Henri - Publié dans : Photonet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus